Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 17:06


Les Verts ratent l'exploit face aux américains (0-1) : Merci et à bientôt !

 

Les deux équipes sont fixées sur ce qui est attendu d’elles. La victoire. Les coaches Saâdane et Bradley lancent leurs joueurs avec une seule consigne. Ouvrir la marque les premiers. Elle a été bien entendue des deux côtés. Dès le coup d’envoi, les Verts donnent le ton. Sur la première balle, Belhadj sollicite, devant, Djebbour qui dévie sur Matmour qui tente sa chance mais rate le cadre. Dans la minute suivante, les Américains lancent leur première attaque par Gomez sur le côté droit mais son centre échoue dans les bras de M’bolhi. Comme attendu, les deux formations passent outre le round d’observation. L’enjeu de la partie, une qualification au prochain tour, les oblige à jouer l’offensive.



Sur cette bonne lancée, l’Algérie se procure la plus belle et nette occasion du début de match lorsque sur une passe lumineuse de Yebda, l’avant-centre Djebbour prend de vitesse Bocanegra et écrase son tir sur la transversale des bois de Tim Howard (5’). Sur la contre-attaque, rapidement menée par Altidore, Gomez bien démarqué sur le côté droit tire en force et M’bolhi s’interpose de nouveau.

Le match est bien lancé. Deux minutes plus tard, Djebbour, excentré à gauche, échappe à la surveillance de la défense adverse, contrôle le ballon, mais sa tentative ne trouve pas le cadre. Y a pas de répit dans le jeu. Chaque équipe cherche le KO. A la 11e minute de jeu, Yebda écope du premier avertissement de la partie après une faute sur Altidore. Le match emballe l’ancien président américain, Bill Clinton, entouré des présidents de la FIFA (Blatter) et de la CAF (Issa Hayatou). Le jeu se poursuit sur le même rythme (attaque et contre-attaque) jusqu’à la 20e minute de jeu lorsque Edu transperce la défense algérienne, sert Donovan dont le tir est repoussé par M’bolhi sur les pieds de Gomez qui tente un tir de volée, reprise sur la ligne de but par Bradley. La joie américaine est de courte durée puisque l’arbitre assistant, Peter Hermans, bien placé, lève son drapeau pour une position de hors-jeu de l’attaquant américain.

Au même moment et à des milliers de kilomètres de là, Emile Heskey ouvre le score pour l’Angleterre. A cet instant, et si les scores en restaient là à Pretoria et Port Elisabeth, ce sont les Anglais et les Slovènes qui passent au second tour. A la 35’, les Américains s’offrent une autre opportunité d’ouvrir le score sans la maladresse de Donovan qui tire sur le gardien algérien suite à une action qui a transpercé la défense des Verts. Deux minutes plus tard, les joueurs de Bradley attaquent et Gomez et Altidore se gênent à un mètre de la cage de M’bolhi. L’Algérie ne tarde pas à réagir par Matmour dont le tir très appuyé est dévié en corner par Howard. A la 42’, Ziani s’élance dans un dribble et conclut son action par un tir qui passe juste à côté. La première mi-temps s’achève sur un déboulé de Belhadj sur l’aile gauche ponctué par un bon centre qui passe, malheureusement, juste devant Djebbour marqué de près par le capitaine Bocanegra

Les Verts coulent en seconde période

A la reprise, ce sont encore les Verts qui se montrent les plus dangereux puisque sur la première action, Kadir démarque Matmour qui rate son contrôle devant Howard (46’). A la 52’, sur un corner de Belhadj, Halliche ne cadre pas sa reprise de la tête au milieu d’une défense américaine tétanisée. A la 58’, Demsey met à profit un mauvais dégagement d’un défenseur algérien pour s’infiltrer dans l’axe de la défense comme à l’entraînement et tire sur le montant de M’bolhi. A la 65’, Donovan échoue sur un excellent M’bolhi après avoir passé en revue la défense algérienne. Au fil des minutes, les Américains appuient leurs attaques et le remplaçant Buddle est tout près d’ouvrir le score sans le magistral arrêt réflexe de M’bolhi (70’). Portés par le public, les Américains n’arrêtent plus de pousser dans l’espoir le mettre le but qui les propulsera en huitièmes de finale. Pour contenir un peu les offensives adverses, Rabah Saâdane apporte du sang neuf en incorporant Ghezzal et Guedioura aux places de Ziani et Djebbour. A cinq minutes de la fin, Saâdane lance Saïfi à la place de Matmour.

Il était écrit quelque part que le dernier mot reviendrait aux Américains dans les ultimes instants de la partie grâce à Donovan qui reprend un tir repoussé par le keeper algérien (90’+1). Les malheurs de l’Algérie n’étaient pas finis puisque l’arbitre belge expulsa Antar Yahia pour contestation de décision (2e avertissement). L’Algérie quitte la Coupe du monde sans avoir marqué un seul but en 3 matches. La victoire des Américains est logique, obtenue face à un adversaire cramé en seconde mi-temps.

Fiche technique
- Stade Loftus Versfeld Stadium (Pretoria)
- Arbitrage : Frank De Bleeker, Peter Hermans, Warlter Vromans (Belgique)
- But : Donovan (90’+1) pour les USA
- Averts. : Altidore (62’), Beasley (90’) pour les USA. Yebda (12’), Yahia (76’), Lacen (83’) pour l’Algérie.
- Expulsion : Yahia (90+3’, 2 avertissements) Algérie
- USA : Howard, Bornstein (Beasley 80’), DeMerit, Bocanegra (cap), Cherundolo - Dempsey, Bradley, Edu (Buddle 64’), Donovan, Gomez (Feilhaber 46’), Altidore Entr. : Bob Bradley
- Algérie : M’bolhi, Bougherra, Halliche, Yahia (cap), Kadir, Yebda, Lacen, Belhadj, Matmour (Saïfi 85’), Ziani (Guedioura 69’), Djebbour (Ghezzal 65’) Entr. : Rabah Saâdane.



Par Yazid Ouahib

 

EL WATAN

Partager cet article

Repost 0
Published by GHEZAL. B - dans sport
commenter cet article

commentaires